Nocturne : visite guidée basée sur l’histoire des facteurs bruxellois

Nocturne : visite guidée basée sur l’histoire des facteurs bruxellois

Organisée par l’ASBL Les Amis du Fort de Breendonk

L’histoire de 39 facteurs bruxellois, arrêtés par les nazis le 1er septembre 1942.

Le 1er septembre 1942, 39 facteurs bruxellois sont arrêtés. Ils sont logés dans la chambre 7. Leur chef de chambrée est René Hermans, qui s'avéra être un délateur et un tortionnaire. Les mois qui suivent, ils sont rejoints par 9 autres de leurs collègues.

Fernand Wyss, l'un des gardiens SS, se plaît à leur dire qu’aucun d’eux ne sortira vivant du fort. Des gens normaux pris au piège d’une époque anormale… Non pour des faits de résistance héroïques mais pour s’être opposés à l’occupant dans le simple exercice de leur fonction, en refusant de participer à la censure allemande, en interceptant des lettres de délateurs, en contrôlant les échanges de courrier des Allemands et en distribuant les journaux de la presse clandestine.

L’un d’eux, Paul-Eugène Hermans, sera fusillé. Cinq autres trouveront la mort suite aux mauvais traitements infligés par Wyss et son comparse De Bodt : Henri Tissen (39 ans), Jacques Bonnevalle (42 ans), Pierre Crockaert (30 ans), Albert De Pondt (57 ans) et Sébastien Degreef (52 ans). Ce dernier, atrocement torturé, suppliera ses bourreaux de l’achever. Mais Wyss et De Bodt trouveront qu’il ne vaut pas la peine de dépenser une balle à 1,85 franc pour lui. Tous mourront en moins d’un mois d’avoir été exposés aux sévices et aux privations. Huit seront déportés en Allemagne. Les autres seront libérés. Le dernier quittera le fort libre en juin 1943.

Info :

Vendredi 2 septembre | 20h00

Billets : 

Nocturne : visite guidée basée sur l’histoire des facteurs bruxellois. | Eventbrite