EN NL DE
Livre-mémorial

Un Livre-Mémorial ?

Le Livre mémorial est dédié à la mémoire de tous les prisonniers de Breendonk. Ce projet répond en partie à une des missions confiée au Mémorial de Breendonk en 1947 par le législateur : « prendre toutes mesures utiles pour que le souvenir du Fort de Breendonk, ainsi que des événements qui s’y sont déroulés, demeure vivant dans l'esprit de la Nation, stimule son esprit civique et favorise l'éducation patriotique de la jeunesse » (article 2).

Le Livre mémorial contient donc la liste alphabétique des quelques 3600 prisonniers connus de Breendonk qui ont subi les atrocités de l’Auffanglager Breendonk durant la période 1940-1944.

Qu’est-ce qu’un prisonnier de Breendonk ?

L’option a été prise de se baser sur un critère assez général : est repris dans le livre toute personne détenue par la SS dans le Fort, contre son gré, entre le 20 septembre 1940 et le 3 septembre 1944 durant l’occupation allemande. C’est ainsi que le Livre mémorial ne reprend pas seulement ceux qui ont dû endurer les privations du camp pendant plusieurs semaines ou mois mais aussi ceux qui y ont été détenus que pour quelques heures. Il n’a aucunement été tenu compte du rôle que certains détenus auraient eu à jouer dans le cadre de leur emprisonnement (chef de chambrée ou autre); de même qu’aucun jugement moral n’est porté -dans le cadre strict de ce travail- sur le comportement de certains détenus durant leur détention ou même après celle-ci. Enfin, pour diverses autres raisons encore, tous ceux qui figurent sur la liste n'ont pas nécessairement été reconnus comme prisonnier politique (certains ont même été condamné après-guerre par la justice belge).

La méthodologie

Les sources allemandes concernant l’Auffanglager Breendonk sont rares et les documents se rapportant à ses détenus le sont encore plus. L’évacuation du Fort durant l’été 1944 a aussi décidé du sort des archives. Ainsi, lorsque les résistants locaux s’emparent du Fort début septembre 1944, ils n’y trouvent rien de plus que quelques livres de garde et une farde contenant des notes de service pour les gardiens du camp.

La source principale de données sont les dossiers conservés au Service public fédéral (SPF) Sécurité sociale, Direction générale des Victimes de la guerre. Ce service public dispose, pour la plupart des personnes qui ont été arrêtées en Belgique pendant la Deuxième guerre mondiale, d’un dossier « SDR » (Service Documentation et Recherches). Ce dossier fournit tous les éléments permettant aux chercheurs de prouver une arrestation et/ou déportation pendant l’occupation de la Belgique. En outre, la DG Victimes de la guerre gère les dossiers concernant l’obtention du titre de reconnaissance nationale attribué aux citoyens qui, pendant la guerre, ont fait preuve d’un patriotisme méritoire, dossier dit « PP » (pour Prisonnier Politique).

Pour le Livre-Mémorial, 3001 dossiers SDR et 2494 dossiers PP ont été consultés.

Dans les archives des services des Victimes de la guerre se trouvent aussi des (copies de) sources allemandes originales remontant à la période de l’occupation,telles:

Les dossiers de la police des étrangers conservés aux Archives générales du Royaume à Bruxelles constituent la seconde source importante d’archives. Ces dossiers administratifs contiennent des renseignements sur tous les étrangers qui ont, avant la guerre, cherché refuge en Belgique, que ce soit de façon légale ou illégale. Comme une grande partie de la population du camp ne jouissait pas de la nationalité belge, ces dossiers furent indispensables pour avoir une image représentative de la population de détenus.
En tout, environ 350 dossiers de prisonniers de Breendonk étrangersont été consultés.

Des fonds d’archives propres ont complété ces deux sources importantes. Au fil des années, le Mémorial a systématiquement rassemblé des sources sur l’histoire du Fort et de ses prisonniers : livres, témoignages oraux, filmés ou écrits,… Les dossiers des procès contre l’ancien personnel du camp de Breendonk ontégalement eu leur importance. Ils contiennent des centaines de Pro Justitia dans lesquels les survivants témoignent, immédiatement après les faits, des atrocités subies dans l’ancien camp de passage allemand.

Les champs recueillis

Douze champs sont repris dans le Livre mémorial :

Les photographies

Le Livre mémorial a voulu également redonner un visage aux victimes du nazisme. C’est pourquoi il comporte les photos de 1832 prisonniers sur un total de 3591. Ces portraits, dont la plupart remontent à la période 1930-1950, ont été classés par noms et par ordre alphabétique se trouvent à la fin du livre.

La plupart de ces photos proviennent des archives de la Direction générale Victimes de la guerre. Les fiches du camp de concentration de Buchenwald constituent également une source unique (grâce aux Häftings-Personal-Karten, dont les originaux sont conservés aux archives de l’International Tracing Service à Bad Arolsen). Pour les prisonniers d’origine étrangère, les dossiers administratifs de la Police desétrangers qui sont la plus importante source de photographies. Parmi les autres sources : la photothèque du Mémorial national du Fort de Breendonk, celle du Musée juif de la Déportation et de la Résistance et du Musée juif de la Belgique, le CARCOB-DACOB, les archives libérales (Liberaal Archief), les archives personnelles des anciens prisonniers de Breendonk ou de leurs ayants droit , des collections d’archives de villes et de cercles historiques, des publications telles que les mémoires d’après-guerre et les témoignages des prisonniers de Breendonk, ainsi que le livre ‘Héros et Martyrs. Les fusillés’ (1947).

Données pratiques :

Exécution: couverture rigide
Quadrichromie
Lay-out et impression : DG-Com (La Défense)
Nombre de pages: 226
40 photographies
Disponibilité: fin octobre 2012

Contenu :

Avant-propos par le Ministre de la Défense Pieter De Crem
Au nom des Victimes et des Anciens par le Prof. Em. Roger Coekelbergs
Introduction au Livre mémorial par le Prof. em. Mark Van den Wijngaert : La répression allemande en Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale
Introduction générale par Tine Jorissen
Méthodologie et sources par Dimitri Roden
Liste des noms des prisonniers de Breendonk (3589 noms)
Les visages des prisonniers de Breendonk (2044 photographies)
Liste des abréviations
Bibliographie sélective.

Actualité

Généralités
Demain
Aujourd'hui
Hier

Visite du Mémorial

Qui sommes-nous
Le Mémorial
Histoire
Visite virtuelle (vues a 360°)
Les artistes de Breendonk

Frequently Asked Questions

Historique
Pratique
Plan du Fort

Infos pratiques

Horaire d'ouverture
Trajet
Tarifs
Visites guidées
Restauration
Photographies
Règlement général de la visite

Le coin des profs

Introduction
Données pratiques
Infrastructure
Les témoignages audiovisuels
Salle interactive
Livre-mémorial
Plan de la visite
Dossier pédagogique
Séminaires et formation
Bibliographie commentée
& filmographie

Contacts & Liens

Guestbook
Contactez-nous
Liens

Réservation en ligne

Séminaires

Banque d'images